La mort n'est rien d'autre

La mort n'est que l'abandon du corps physique,

 de la même manière

que le papillon quitte son cocon.

 

 La mort est le passage
dans un nouvel état de conscience

 dans lequel on continue de
sentir, de voir, d'entendre, de comprendre,

de rire, où l'on a la
possibilité de continuer à grandir.

 

La seule chose que nous
perdons lors de cette transformation

 est ce dont nous n'avons
plus besoin, à savoir notre corps physique.

 

C'est comme si à
l'approche du printemps nous rangions

notre manteau d'hiver,
sachant qu'il est trop usé et

que nous ne le remettrons pas de
toute façon.

 

La mort n'est rien d'autre.


Elizabeth Kubler-Ross



17/06/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour